Les seins

Cancer du sein,

De quoi parle-t-on?

Lorsque des cellules du sein dégénèrent et se multiplient de façon incontrôlées, elles finissent par donner naissance à une tumeur. Quand celle-ci est maligne, on parle du cancer du sein ou carcinome mammaire.

Les seins font partie des caractères sexuels dits secondaires. Pour les femmes et pour les hommes, les seins sont plus qu’une simple partie du corps. Symbole de la féminité, de la maternité et de la séduction, ils dessinent la silhouette.

Pour une femme, le cancer du sein n’est pas seulement une maladie grave, il menace aussi son identité féminine et l’image qu’elle a d’elle-même.

Suivant le type de tumeur et le stade de la maladie, le traitement ne visera pas le même objectif, il peut être curatif ou palliatif, adjuvant ou néoadjuvant.

Le cancer du sein et l’opération qui en découle portent profondément atteinte à l’intégrité corporelle. Même quand le sein peut être conservé, il faut du temps pour ré-apprivoiser son corps.

L’esthétique est terriblement importante quand elle touche les caractères sexuels secondaires, ces derniers étant prioritairement constitutifs du schéma corporel et de l’identité sexuelle.

Les conséquences varient en fonction de la thérapie et de son mode d’action portent profondément atteinte à l’intégrité corporelle de la femme ainsi que sur l’aspect psychologique. La souffrance atteint également leur entourage et leur environnement.

Une enquête réalisée en 2014 par la Ligue nationale contre le cancer auprès de femmes ayant subi une mastectomie montre que celle-ci est vécue comme violente et souvent associée à des termes comme « mutilation » ou « perte ».

Elle est susceptible d’avoir des répercussions psychosociales négatives chez les patients opérées, car elles touchent à des dimensions très diverses :Identité, féminité, confiance, humeur, estime, sexualité, maternité et la qualité de vie…

 

Le cancer du sein et ses traitements présentent une épreuve considérable pour le corps du patient et son esprit. Le trouble de l’image du corps, étant un mal-être psychique, peut interférer avec la capacité du patient à faire face à cette épreuve et peut diminuer sa qualité de vie. Ce trouble est fréquent et intimement lié à la relation qu’entretient le patient avec lui-même et avec le monde qui l’entoure. Des stratégies préventives incluant le conjoint et l’entourage familial visant à maintenir une image positive du corps chez les patients, présentant un cancer du sein devraient être entreprises.

Peu avant l’age de 33 ans, Michelle est informée qu’elle souffre d’un cancer du sein.

Elle suit les traitements nécessaires dont une reconstruction mammaire. Elle réalise qu’il manquait “la cerise sur le gâteau” dit-elle.

L’état de sa peau ne permet pas d’avoir recours au tatouage, elle ne peut supporter de se voir dans un miroir et se douche dans le noir.

N’étant pas prête à subir une autre opération, elle cherche des alternatives… sans succès.

Elle décide alors de trouver la solution par elle-même . Après avoir acquis une expertise professionnelle, elle fabrique une prothèse mamelonnaire grâce à un moule modelé sur le mamelon de l’autre sein. Rapidement son état psychologique s’améliore, elle ose se regarder dans un miroir, spontanément et éprouve un sentiment de joie. Elle souhaite alors partager cette expérience avec d’autres patients ayant subi une mastectomie. Elle développe alors une start-up où sa première création est devenu le prototype de son produit.

Elle développe ainsi son idée de fabriquer des prothèses de l’aréole sur mesure, identiques aux mamelons naturels afin de permettre aux femmes de se réconcilier avec leur féminité.

Le sentiment d’être entière. A nouveau.

LA SOLUTION PINK PERFECT

Prothèses de la plaque aréolo mamelonnaire s’adressent aux patients qui se trouvent dans les suites de mastectomie, brulures, malformations, ou autre situation pathologique qui aboutissent à une altération de la plaque aréolo-mamelonnaire, ou avec un sein dépourvu de mamelon.

 Ces prothèses de sont fabriquées à la main en silicone de qualité supérieure. La durée de vie n’est pas limitée.

Les prothèses s’appliquent sur le sein à l’aide d’un adhésif médical, résistant à l’eau et aux activités quotidiennes . Les patients peuvent les coller et décoller régulièrement.

Les prothèses peuvent être appliquées quelques jours après le retrait des points de sutures. Elles s’harmonisent parfaitement sur le sein reconstruit.

Disponibles en grandes variétés de formes et de couleurs. PINK PERFECT fabrique également des prothèses sur mesure à l’identique de la plaque aréolo-mamelonnaire naturelle.

66 Avenue des Champs Elysées

75008 Paris, FRANCE

+41.79.454.57.72

 

+33.1.76.50.09.50

Suivez-nous sur les réseaux sociaux